Archives pour la catégorie Techniques

Tableau d’aide aux paris

Tableau d'aide aux paris dans Mes paris sportifs xls fichiermisspronosticfr1.xls

Srategie Montante pour Tennis

Srategie Montante pour Tennis dans Techniques xls montante.xls

L’art de parier sur le Tennis

1/ La forme des joueurs

Il y a plusieurs facteurs qui rentrent en considération lorsque l’on veut placer un pari sur un match de tennis. Vous trouverez ci-dessous tous les critères importants pour parier astucieusement sur le tennis.

Nous commençons avec le point le plus important : la forme des joueurs.

Le niveau et la forme des joueurs sont la base de la stratégie pour chaque pari. Un pari ne doit jamais être placé avant de faire une analyse complète de chaque joueur.

Quelque soit le joueur il est important de prendre en compte :

-        Ses récents résultats.

-        Son classement.

-        Les confrontations avec son adversaire.

-        Son style de jeu et ses aptitudes sur chaque surface.

-        Sa forme physique

Ce travail permet d’avoir une appréciation plus détaillé sur chaque joueur. Après cette analyse, nous pouvons alors déterminer immédiatement les joueurs à suivre/à oublier.

 

2/ La motivation des joueurs

Quels sont les motivations d’un joueur de tennis ? Les gains financiers (prize money d’un tournoi), les gains de points ATP pour évoluer au classement, ou le plaisir de vivre de sa passion ?

Cet élément est à première vue très difficile à mesurer car certains joueurs peuvent avoir des motivations diverses avant d’aborder un tournoi/un match.

La différence de motivation entre deux joueurs est extrêment importante. Pour cela, il faut souvent privilégier les joueurs évoluant à domicile et ceux qui sont en confiance (série de victoires importantes…)

Il faut aussi noter que dans les tournois ATP Series 250, il peut y avoir des résultats surprenants (notamments lors du 1er tour). Beaucoup de têtes de série viennent en effet participer au tournoi contre « un gros chèque », ce qui réduit leurs motivations.

 

3/ Le tournoi

Au cours de la saison ATP, il y a 65 tournois répartis en cinq catégories (ATP Series 250, ATP Series 500, ATP Masters 1000, Masters Cup, Grands Chelems).

La catégorie du tournoi est très importante car les joueurs majeurs du circuit vont se consacrer principalement aux Masters 1000 & aux Grands Chelems.

Quelque soit le nombre de participants au tournoi (28-32-64-128) le tableau et les têtes de série du tournoi sont trés importants.

Il est important de noter que lors des Grands Chelems les matchs peuvent se joueur en 5 sets, cela accumule de la fatigue physique et mentale pour les joueurs. Il faut donc bien étudier le temps passé par chaque joueur sur le court avant de parier sur le prochain match.

De plus, chaque tournoi dispose de conditions de jeu bien différentes :

  • La surface (gazon, dur, terre battue)
  • La situation climatique ou environnementale (climat, altitude, continent)
  • La date (tôt/tard dans la saison)
  • Le type de terrain (indoor/outdoor)

 

4/ La surface

Un des avantages au tennis, en terme de paris sportif, est d’analyser les différentes surfaces sur les tournois ATP.

L’ensemble des tournois est divisé entre dur (indoor ou outdoor), terre battue et gazon.

La majorité des tournois se jouent sur dur (45), puis vient dans l’ordre terre battue (15) et gazon (5).

Parmi les joueurs, certains ont des performances et un style de jeu très différents selon la surface. Dans le cas d’un spécialiste de terre battue jouant contre un adversaire spécialiste de surface rapide, nous serons toujours en mesure de prévoir qui sera le vainqueur. Cependant, ces deux mêmes joueurs s’affrontant sur surface rapide, le résultat sera différent.

Nous pouvons facilement exploiter chaque situation de pari selon la surface du tournoi et déterminer la stratégie gagnante.

Les bookmakers donnent souvent favori le joueur le mieux classé, le joueur ayant récemment gagné des titres ou en bonne forme physique. Ils ne prennent rarement en considération la surface… donc un joueur en bonne forme sur terre battue peut être favori, alors que le tournoi se joue sur gazon !

Un bon pronostiqueur de tennis se doit d’être capable de se poser cette équation : d’un coté les joueurs du tableau qui ne sont pas spécialistes de la surface et de l’autre cibler ceux qui peuvent réellement faire des performances en fonction de leurs types de jeu sur la surface du tournoi.

Gardez toujours à l’esprit qu’un joueur en forme et gagnant des titres sur une surface donnée peut ne pas arriver à réitérer ses performances sur une autre surface. Certains joueurs sont polyvalents, mais dans la majorité des cas, et même parmi les meilleurs du moment, vous trouverez des styles de jeu différents et donc des opportunités à exploiter.

5/ La période de l’année

La saison ATP est très longue. Elle commence en Janvier pour finir fin novembre. La période de repos des joueurs se limite donc à 3 ou 4 semaines.

D’un coté, de plus en plus de joueurs souffrent de pépins physiques durant la saison (blessures, stress, fatigue…).

De l’autre, les joueurs deviennent de plus en plus sélectifs sur leurs propres calendriers : ils choisissent seulement les tournois dans lesquels ils se sentent le plus à l’aise. Les joueurs et leurs agents décident donc de choisir certains tournois plutôt que d’autres selon plusieurs facteurs : lieu du tournoi, surface, prize money, contraintes imposées par les sponsors, …

Les joueurs choisissent donc les tournois dans lesquels ils sont performants. C’est pourquoi d’années en années nous retrouvons les mêmes joueurs sur les mêmes évènements.

Ainsi, dans certains tournois, des joueurs moins biens classés ont leur carte à jouer et sont plus motivés que les têtes de séries. Ces joueurs sont à suivre avec une attention particulière.

Déterminer qui joue bien en début de saison, qui se réserve plutôt pour la fin (quand beaucoup sont fatigués..) sont des facteurs clés de succès dans ses paris.

 

6/ Les cotes des Bookmakers

Avant de valider le pari, veuillez vérifier que la côte du bookmaker n’a pas évolué. Dans la majorité des cas, une côte change 2-3 fois dans les 24 heures précédent le pari. Cette côte varie principalement en fonction des mises des autres parieurs.

Les côtes sont parfois trés généreuses, donc si vous pensez qu’un joueur a 60% (équivalent à une cote de 1.67) de chances de gagner et que ce pari est disponible à une côte bien supérieure (ex: cote à 3) alors vous pouvez miser ce pari.

Nous déconseillons fortemement de miser des cotes inférieur à 1,40 sur le tennis.
 

Méthode statistique

 La méthode statistique consiste à allier rigueur mathématique à une bonne connaissance des évènements sportifs sur lesquels on veut parier.Par exemple si on estime qu’une équipe, un joueur ou un pilote a 70% (soit 0.7) de chances de l’emporter alors en faisant le calcul suivant on peut déterminer si la cote proposée par le bookmaker mérite que l’on fasse un pari dessus ou pas.Méthode statistique dans Techniques p023_0_00_01

donc si la cote proposée par le bookmaker est supérieur à 1.43 le pari est statistiquement gagnant et vaut le coup d’être tenté.

Remarques:

  • Attention statistiquement gagnant ne veut pas dire que vous serez gagnant à chaque fois que vous ferez ce type de paris,mais que sur un nombre assez grands de paris vous êtes certains de devenir gagnant
  • L’autre point important de cette méthode est la qualité de votre jugement sur l’évènement sportif sur lequel vous pariez; et pour cela il n’y a pas de mystères il faut se spécialiser dans 1 sports ou 2,3 maximum, se tenir au courant régulièrement des moindres changements (joueurs bléssés,transferts,suspensions) dans la presse sportive ou dans les forums


Nous avons regroupé dans un tableau les cotes suivant les probabilités de résultats.


probabilité 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%

Comment utiliser ce tableau?
c’est très simple! par exemple pour le match Marseille/Saint-Etienne vous évaluez la probabilité de victoire de Marseille à 60%,en regardant dans le tableau vous vous rendez compte que si vous trouvez un bookmaker qui vous propose une cote supérieure à 1.67,alors vous etes dans le cas d’un pari statistiquement gagnant.

Comment évaluer à peu près correctement la probabilité d’une rencontre sportive?

  • tout d’abord,pour avoir une bonne appréciation d’un événement sportif, il est important de très bien connaitre le sport en question,suivre l’actualité (les transferts,les classements,les derniers matches,les joueurs manquants…).C’est ce qu’on appelle dans le jargon du parieur « la spécialisation ».Il est à noter que les parieurs expérimentés choisissent généralement des sports collectifs comme le volley-ball,le hockey sur glace ,le handball,etc…,car ce sont des sports que les bookmakers analysent moins bien que le football,et où les paris statistiquement gagnants sont plus fréquents.
  • Une fois le sport choisi et bien maitrisé,la forme actuelle de l’ équipe ou du joueur devient très importante et compte pour moitié dans l’évaluation finale. Pour cela,dans un sport collectif,le résultats des 6 dernières rencontres disputées par les 2 équipes,va pouvoir donner une idéé précise de la forme actuelle des 2 équipes.pour les sports individuels comme la boxe ou la formule1,il faut tenir compte des perfomances du pilote au cours des 6 derniers Grand Prix,ou des 6 dernières rencontres du boxeur.Attention au tennis le principe de forme actuelle reste valable,mais la surface de jeu (terre battue,gazon,dur…) modifie considérablement les performances des joueurs;Il faut donc suivre ces performances sur la même surface que le tournoi en cours.
  • Ensuite c’est l’analyse statistique de la compétition qui entre en compte pour un quart de l’évaluation de la probabilité,c’est-à- dire qu’en se réferrant aux saisons antérieures (vous trouverez au bas de la page le tableau statistique pour la ligue 1 de football,des 3 précédentes saisons),vous allez avoir une tendance générale très intéressante.Cette analyse est pertinente pour les sports collectifs qui se prètent très bien à ce genre de modèle;pour les sports individuels comme le tennis,il faut se servir du résultat des précédentes confrontations entre les 2 joueurs.Cet historique se révèlera très utile dans ce cas là.

A noter: vous trouverez de très bonnes statistiques sur le football en cliquant ici.

  • Enfin le dernier quart de l’évaluation provient de ce qu’on appelle le « feeling » du parieur.Avec un peu d’expérience,et une bonne analyse de l’événement sportif,on peut ajouter (ou retrancher suivant les cas) de la probabilité au résultat,et donc en faire ou non un pari statistiquement gagnant.Mais le « feeling » est personnel et propre à chacun; c’est d’ailleurs ce qui fait qu’un parieur est gagnant sur le long terme.


Exemple
Pour parier sur le foot et que les choses soient plus claires,prenons le match PSG/ lille

  • forme actuelle : PSG :v,v,n,v(amical),nul(amical)

lille :n,d,d,n (amical),v (amical)
indice de forme :8/10 pour le PSG qui reste sur 2 victoires consécutives

  • analyse statistique 1 victoire à domicile pour PSG,1 défaite à l’extérieur pour Lille.De plus ,l’historique des 4 précédentes confrontations au parc des princes entre les 2 équipes est clairement à l’avantage du PSG (v,n,v,v)

indice statistique: 7/10 pour le PSG

  • actualité: Lille a été très perturbé à l’intersaison par des dissensions internes,tandis que le PSG a effectué un recrutement de bonne qualité selon les observateurs

indice de confiance:6/10
En prenant les indices avec coefficient 2 pour la forme actuelle on obtient un indice de 7.25 soit 72.5% (arrondi à 70%) de victoire pour le PSG.
Bwin proposait alors la cote de 1.75 pour une victoire du PSG.En se referrant à notre tableau de cotes ,on voit que miser sur une du PSG est clairement un pari statistiquement gagnant (1.75>1.43)
En misant 100€ sur PSG chez Bwin,vous auriez fait 75€ de profit (c’est d’ailleurs ce que j’ai fait).

dans le tableau retrouvez les principales statistiques du championnat de France de football pour la Ligue1

 

Matchs nuls

Parier sur les matchs nuls en football est une très bonne stratégie pour optimiser ses gains, car d’après nos infos seulement 20% des paris sont portés sur cette éventualité, alors qu’en réalité la probabilité théorique du nul est de 33% (1 chance sur 3).Ce qui veut dire que les parieurs négligent cette possibilité, en préférant se focaliser sur la victoire de l’une ou l’autre équipe.Les bookmakers ont très bien compris ce phénomène, et sont donc amenés à augmenter « artificiellement » les cotes du match nul afin d’équilibrer le risque encouru.Voilà pourquoi le pari sur le match nul en football est une option rentable sur le long terme, pour celui qui analyse rigoureusement l’ avant-match.

Quels sont les rencontres susceptibles de se terminer par un résultat nul?

les matchs à faible motivation
C’est typiquement les rencontres où les 2 équipes sont dans « le ventre mou » du championnat en fin de saison, c’est-à-dire qu’elles n’ont pratiquement rien à gagner, car se positionner dans les 4 premiers est quasiment impossible, et le maintien est déjà assuré.L’ entraineur met généralement peu de pression sur les joueurs qui ont déjà « rempli leurs contrats », et ne cherchent pas à se faire violence.Dans ce cas les matchs nuls sont très fréquents.
Les matchs amicaux
Les rencontres internationales amicales, où l’enjeu est assez faible sont souvent l’occasion de jouer pour ne pas prendre de buts.De plus les joueurs internationaux sont quasiment tous titulaires avec leurs clubs et disputent déjà de nombreuses compétitions, championnat, coupes nationales, coupes d’Europe, ces matchs ne sont jamais très appréciés, et le risque de blessure les fait souvent s’économiser.Jouer pour ne pas perdre devient donc leur seule ambition.
les matchs à vocation défensive
Lorsque 2 équipes aimant être dominées, et pratiquant la contre-attaque comme règle de jeu, se rencontrent, cela donne souvent des matchs nuls.C’est typiquement le cas d’une équipe comme Auxerre ou Brest, qui jouent regroupées en défense et qui attendent l’ouverture, une fois l’équipe adverse bien fatiguée.

En live comment prévoir un match nul?

l’ équipe trop sûre d’elle-même
Lorsqu’une équipe ne mène que par 1 but d’écart, et qu’elle se la joue « facile », c’est-à-dire qu’elle joue repliée en défense,en ne poussant pas à fond ses possibilités de contre-attaque, ou en laissant des espaces importants en milieu de terrain, alors que l’équipe adverse n’est pas résignée et continue à se battre.La défense alors très sollicitée, a tendance à commettre « l’erreur bête » qui donne le but à l’adversaire, pour l’égalisation.
l’équipe dominatrice qui manque l’occasion de tuer le match
Combien de fois entend-on, à la fin des matchs, les joueurs dirent: »on a eu tellement d’occasions qu’on aurait du tuer le match, et on se prend un but en contre »?Réponse:très souvent!Quand une équipe mène au score d’1 but d’avance, et qu’elle manque plusieurs occasions très nettes, alors parier sur le match nul à ce moment-là est très intéressant car la cote est élevée, et cela arrive souvent que les occasions manquées pèsent psychologiquement, et la défense jusque là peut sollicitée, veut apporter le surnombre en attaque, se sentant « inutile ».C’est le moment rêvé pour placer un contre assassin qui assure le nul pour l’équipe dominée.

Pari à handicap

Le pari à handicap (voir principe ici) a des particularités qui peuvent être utilisées judicieusement pour optimiser son espérance de gain (diminuer les risques et augmenter les profits) grâce à plusieurs stratégies gagnantes.Voici nos conseils, techniques et méthode paris sportifs pour le handicap

La large victoire
C’est le cas classique où miser avec un handicap est beaucoup plus rentable que sur un simple traditonnel.Une équipe en forme,avec un très bon effectif,rencontre une équipe moyenne voire faible,et dont les dernières performances n’ont pas été brillantes;une victoire de la 1ère équipe semble acquise,mais les cotes proposées en simple traditionnel sont peu élevées,alors qu’ avec 1 but d’avance en faveur de la plus faible,on a des cotes beaucoup plus attrayantes.
Ex:Juventus Turin/Catania. Une victoire de la Juve semble claire mais en simple la cote est à 1.40 (pas terrible),alors qu’avec +1 pour Catania,la cote est à 2.05 ce qui est plus intéressant.Attention tout de même,la juve doit gagner avec au moins 2 buts d’écart pour valider le pari,mais c’est tout à fait envisageable.

La « bête noire »
Même les meilleurs équipes ont leurs « bêtes noires ».C’est-à-dire que si on regarde le passé de leurs confrontations,de très grosses cylindrées font régulièrement de mauvaises performances contre les mêmes équipes,bien qu’étant largement moins biens classées dans le championnat;effet psychologique,jeu caractéristique,superstition ,toujours est-il que c’est une réalité du terrain,que les bookmakers prennent souvent très mal en compte.C’est dans ces occasions que le pari à handicap peut être rentable,puisqu’il suffit alors d’un match nul (considéré comme une mauvaise performance pour l’équipe favorite) pour toucher une cote intéressante.
ex: lyon/nul/nice+1
1.95/3.15/2.95
Nice est « la bête noire » de Lyon, pourtant habitué à être en tête du championnat ,fait régulièrement des contre-performances face à Nice.En jouant nice+1 il suffit d’un nul ou d’une victoire de nice pour toucher une cote plutot intéressante de 2.95.Donc avec la stratégie de la « bête noire »,le pari à handicap peut devenir un bon moyen de saisir de belles opportunités avec des risques moindres.

Les « classicos »
Les « classicos » sont les rencontres entres de grosses équipes habituées à jouer les 1ères places du championnat,et dont les rivalités entre supporters,en font des matchs à ne surtout pas perdre pour chacunes d’elles.Typiquement,il s’agit des matchs
PSG/OM ,Chelsea/Manchester utd, Barcelone/Real Madrid,Inter Milan/ Milan AC.….Ces rencontres sont en générales très disputées,avec une pression médiatique énorme,et pour lesquelles les supporters ne tolèrent pas la défaite. L’importance de l’enjeu fait qu’ils se terminent souvent par des matchs nuls ou des victoires avec seulement 1 but d’écart.

ex:Real Madrid+1/nul/Barcelone

1.55/3.45/2.45
en jouant match nul à 3.45 on a une cote très intéressante pour un match très serré (d’ailleurs Barcelone a gagné 1-0 ce qui a validé le pari).

L’accumulation de matchs
Pendant les périodes de fortes activités,où beaucoup de rencontres ont lieu,coupes d’europe,coupes nationales,matchs internationaux,les grosses équipes peuvent avoir des baisses de régimes,c’est particulièrement vrai dans le football.Les grosses cylindrées ont des joueurs sollicités en équipes nationales,disputent les coupes d’europe dans lesquelles elles laissent des forces,et peuvent donc se faire surprendre,du fait de la fatigue ou d’une légère baisse de la motivation, par une équipe de plus faible calibre,en coupe nationale ou en championnat.Typiquement,c’est en Novembre- Décembre,et en Février-Mars que ces « coups de mou » arrivent.C’est alors que le pari à handicap devient très intéressant
ex: Manchester Utd/nul/Hull city+1

1.95/3.70/2.85
Manchester avec ses internationaux,ses coupes d’europe a subi une baisse de régime qui a permis a Hull city de faire match nul à Old Trafford.Avec une cote de 2.85 et un handicap+1,on touche une belle cote avec un risque assez faible compte tenu de l’état de fatigue des « red devils ».

Légère supériorité d’une équipe
C’est typiquement le cas d’un match de mileu de classement de championnat au football.Les 2 formations n’ont que quelques places d’écart en championnat,l’ indice de forme (victoires au cours des derniers matchs) donnent un léger avantage à l’équipe visiteuse par exemple,et leurs effectifs sont de qualité à peu près égale.Il est alors judicieux de miser sur l’équipe visiteuse avec+1,car la probabilité de match nul est moyenne dans ce cas (de l’ordre de 45%),et donc miser sur le nul semble un peu risqué.En revanche,en misant sur l’équipe légèrement supérieure sur le papier avec 1 but d’avance,le risque diminue puisque un match nul ou victoire de celle-ci valide le pari.Bien entendu,la cote va elle aussi baisser tout en restant tout de même « honorable ».
Ex:le match Saint-Etienne(d,v,v,n),14ème reçoit Valenciennes (n,v,v,d) 9ème.Les 2 équipes ont un indice de forme à peu près identique,mais Valenciennes est très légèrement supérieure « sur le papier » à Saint-Etienne.Misez sur VA+1 est une bonne option à une cote de 1.65. Le nul à 3.35 est alléchant mais semble difficile à pronostiquer.D’ailleurs ce soir là Valenciennes à gagner.

Chance Double

Miser sur les paris sportifs en chance double (voir explications ici),c’est vouloir assurer,car les cotes sont évidemment moins élevées.Cependant on peut tirer profit des avantages de ce type de paris,avec plusieurs stratégies

Le match apparement indécis


Lorsqu’une rencontre est assez difficile à pronostiquer, parceque leurs classements sont très proches et leurs indices de forme aussi,mais que de légers indices,entre autres,comme l’absence de joueurs importants ou des déclarations tapageuses dans la presse, nous laisse supposer un très léger avantage pour l’une des 2 équipes,le pari chance double est alors intéressant.En effet,miser sur cette équipe en résultat double nul ou victoire,permet de nettement diminuer les risques tout en ayant des cotes de l’ordre de 1.30 à 1.50.
L’équipe qui fait très peu de matchs nuls


Certains clubs ont tendance à soit gagner ,soit perdre.Ils ne font pas souvent de matchs nuls,c’est typiquement le cas des équipes de milieu de classement.Après les avoir repéré en étudiant soigneusement les statistiques paris sportifs de leurs dernières rencontres,le pari chance double est dans ce cas une bonne stratégie qui s’avère payante.
Ex Valenciennes en L1 fait peu de matchs nuls en ce moment,pour le match StEtienne/Valenciennes la cote 1ou 2 (le match se termine soit par une victoire de l’équipe1,soit par une victoire de l’équipe 2) est à 1.48.Intéressant le risque est relativement faible et le profit tout de même non négligeable (presque 50%).
Le combiné


C’est tout l’intérêt du pari chance double.On peut vouloir assurer en combinant plusieurs chance double et obtenir ainsi une cote meilleure,ou alors associer un pari en simple et chance double afin d’ avoir un rapport plus intéressant sans forcément faire grimper le risque.La combinaison avec ce type de paris reste une très bonne stratégie.

Over/Under (plus ou moins)

Les paris over/under ont un principe (voir explications ici) un peu particulier,qu’ont peut exploiter intelligemment pour gagner aux paris sportifs.Voici les conseils et stratégies pour les paris over/under que Pariezmieux.com a developpé pour vous,afin de gagner le plus possible d’argent.Le match fermé
Au football,ce type de match arrive lorsque les 2 équipes jouent principalement en se concentrant sur la défense,avec des intentions offensives assez faibles.C’est souvent le cas des équipes de bas de classement qui se rencontrent car leur idée commune est de faire match nul pour ne pas éventuellement laisser de points à un concurrent direct pour la reléguation.Les matchs de Ligue 2 et dans une moindre mesure ceux de ligue 1, de fin de saison, ont d’ailleurs généralement cette physionomie.Autre cas possible de match fermé est lorsque les 2 équipes jouent « la peur au ventre »;les 2 équipes même bien classées au championnat,sont une série de défaites (au moins 2 voire 3),pour inverser cette tendance,elles sont souvent tentées de bloquer le jeu en défense afin de ne pas perdre.
Nos conseils pour parier:dans ce type de matchs,miser sur un under1.5 buts ou under 2.5buts (c’est-à-dire que le nombre total sera inférieur à 2 ou à 3) est une bonne stratégie car on peut obtenir des cotes encore belles (de 1.75 à1.90) tout en minimisant largement les risques par rapport à jouer le nul.
Les grosses cylindrées
Au foot,ce sont les équipes qui sont habituées à jouer le haut du classement,les coupes d’europe comme Chelsea,Manchester utd,Lyon,Barcelone,..etc.Quand elles sont en forme (attention l’indice de forme sur les matchs précédents est très important à prendre en compte) et qu’elles rencontrent des équipes plus faibles défensivement,le nombre de buts peut très vite grimpé,car les grosses équipes voulant soigner leur goal-average,peuvent se découvrir et laisser ainsi de belles opportunités de contre pour l’équipe « dite faible ».Il n’est pas de voir ce genre de matchs se terminer par un score de 4-2 ou 3-1… Le pari over 3.5 buts (il y aura au moins de 4 buts marqués) est alors très judicieux avec de belles cotes de l’ordre de 2.50 à 3.25.C’est aussi beaucoup plus rentable que de jouer la victoire (cote de1.20 à1.40) ou avec handicap (cote de1.60 à 1.80).
Nos conseils: jouer le over 3.5 buts
Les sports à nombre de points élevés
Ce sont les sports comme le basket ,le volley, le handball,le water-polo….Il n’est pas rare qu’à la fin,le score cumulé des 2 équipes dépasse les 150 points pour le basket,les 140 points pour le volley,etc…Dans le cas où les équipes sont à peu près de même niveau,le match est alors sérré. et le nombre de points ou buts marqués devient vite très grand.
Nos conseils paris sportifs :P arier sur des over s’avère alors assez rentable sur le long terme,d’autant plus que les bookmakers ont tendance a assez mal analysé ces sports et donnent de très belles cotes ,assez faciles à pronostiquer.En particulier Unibet qui laisse souvent passer des cotes à 1.90 sur des over au volley,assez facile à trouver.

jobar73 |
seb444 |
Charleval VTT - Splinter group |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | gayarun
| 1monde2sports
| le blog du sprinter club ca...